SÉLECTION

Les plus belles moustaches du football français

Moustache football français

SPÉCIALE MOVEMBER

Les plus belles moustaches du football français

Né en 2003, le mouvement Movember incite les hommes à se laisser pousser la moustache au mois de novembre, dans le but de sensibiliser l’opinion publique et de lever des fonds pour la recherche dans les maladies masculines. Pour l’occasion, Trincamp s’est creusé les méninges pour sélectionner les plus belles moustaches du football français. De Claude Bez à Christian Lopez, en passant par Raymond Domenech et Jean Castaneda, voici certainement les plus grands ambassadeurs de la moustache, dans l’histoire du championnat de France.

Moustache football français

1. JEAN-LUC ETTORI

La moustache Francis Cabrel

Avec sa fine moustache et ses faux airs de Francis Cabrel, Jean-Luc Ettori est un monument sur Le Rocher. Arrivé en 1975 à Monaco, Ettori a la particularité d’avoir évolué toute sa carrière à l’AS Monaco. Il est d’ailleurs le joueur le plus capé du club avec 755 matchs disputés en 19 ans. Il a remporté de nombreux trophées avec l’AS Monaco dont trois titres de champion de France en 1978, 1982 et 1988 mais aussi trois Coupes de France en 1980, 1985 et 1991. Après sa carrière de joueur, il devient brièvement entraîneur de l’AS Monaco lors de la saison 1994-1995 puis entraîneur des gardiens.
Moustache football français

2. RAYMOND DOMENECH

La moustache du Boucher

Surnommé le boucher suite à l’erreur d’un journaliste l’ayant confondu avec un autre joueur, Raymond Domenech aura tout au long de sa carrière trainé sa réputation de joueur rugueux. Il l’aura aussi bien alimentée en laissant pousser sa moustache et en devenant au fil de ses saisons un défenseur solide et bagarreur. Domenech a joué pendant 8 saisons à Lyon avant de filer à Strasbourg, Paris, Bordeaux puis Mulhouse. Il reste l’une des plus belles moustaches du football français.

Moustache football français

3. JEAN CASTANEDA

La moustache du Félin

Formé à l’Olympique de Saint-Étienne, club historique du Président Roger Rocher, Jean Castaneda rejoint l’ASSE dès 1972 et devient l’élève du grand Ivan Curkovic. Son allure féline et élancée, lui donneront plus tard le surnom “El gato” (le chat en espagnol). D’abord numéro 3, puis numéro 2 en 1976, il remplace un Curkovic vieillissant lors de la saison 1980-1981. Casta termine sa carrière à l’Olympique de Marseille comme doublure de Gaëtan Huard. Mieux, le félin aux grands moustaches joue son dernier match face à l’ASSE à Geoffroy-Guichard.

Moustache football français

4. PATRICK REVELLI

La moustache du Gaulois

Surnommé le “Gaulois” à cause de ses imposantes moustaches, Patrick Revelli est l’un des grands joueurs de l’épopée de l’ASSE 1976. L’histoire se souvient tout particulièrement de son entrée en jeu en quart de finale contre le Dynamo de Kiev et de son offrande pour Dominique Rocheteau dans les prolongations. Après un superbe débordement, sa passe décisive offre la victoire aux Verts et le plus grand exploit européen de l’ASSE. Patrick Revelli poursuit sa carrière à Sochaux de 1978 à 1982 où il retrouve une seconde jeunesse. Tout au long de sa carrière, Patrick Revelli a porté la moustache, qu’il porte encore aujourd’hui, bien qu’il n’est plus un cheveu sur le caillou.

Moustache football français

5. CHRISTIAN LOPEZ

La moustache de Jeannot

Libéro de la grande épopée de l’AS Saint-Etienne, Christian Lopez entre dans l’histoire du football français lors du quart de finale de la Coupe d’Europe des Clubs champions en 1976 contre le Dynamo Kiev. Moustache au vent, il parvient à stopper le crochet d’Oleg Blokhine et l’empêche de marquer le but qui aurait probablement éliminé Saint-Étienne alors que celui-ci allait se retrouver seul face à Ivan Curkovic. Sur la contre-attaque, les Verts ouvrent le score et se qualifient ensuite grâce à une victoire 3-0. Après son séjour chez les verts, il est transféré à Toulouse et terminera sa carrière à Montpellier. La grande époque des verts permettra à Christian Lopez de se faire une place en équipe de France où il devient le libéro officiel de la défense, aux côtés de Marius Trésor, lors de la coupe du monde 1978.

Moustache football français

Découvrez notre collection d’objets vintages en lien avec l’AS Saint-Etienne.

6. GÉRARD JANVION

La moustache du Cerbère

Débutant sa carrière comme attaquant, Gérard Janvion est replacé latéral droit dès 1975 par Robert Herbin. C’est à ce poste qu’il connaîtra le succès et fera une grande carrière. En 1982, il dispute la Coupe du Monde organisée en Espagne et est repositionné au poste de stoppeur par Michel Hidalgo. Associé avec Marius Trésor, l’autre représentant antillais de l’équipe, les Bleus atteignent la demi-finale lors d’un match inoubliable contre la République Fédérale d’Allemagne à Séville. En 1983, il quitte les Verts pour rejoindre le Paris Saint-Germain.
moustache ligue 1

7. CLAUDE BEZ

La moustache de l'expert-comptable

Que serait devenu les Girondins de Bordeaux sans son homme à la grosse moustache ? Dans les années 80, Claude Bez a donné une toute autre dimension aux Girondins. Pendant sa présidence, le club au scapulaire se construit un fabuleux palmarès: trois titres de champions de France, deux coupes de France et deux demi-finales d’une coupe d’Europe. Claude Bez est le premier président à engager un bras de fer avec les télévisions pour percevoir les fameux droits télé. Sa moustache, son cigare, sa Cadillac et sa rivalité avec Tapie ont fait de lui l’une des grandes légendes de l’histoire du championnat de France.

moustache ligue 1

Découvrez notre collection d’objets vintages en lien avec les Girondins de Bordeaux

8. ANDRZEJ SZARMACH

La moustache du Polonais

L’histoire raconte que le Polonais de 30 ans aurait pu finir au Bayern. Mais c’était sans compter sur la force de persuasion de notre Guy Roux national et peut-être du pouvoir du Chablis. En 1980, le Polonais à l’inoubliable moustache débarque à l’AJ Auxerre et permet à l’équipe de se maintenir en D1 lors sa première saison dans l’élite. Cinq ans et 94 buts plus tard, il rejoint l’En Avant de Guingamps et termine sa carrière du côté de Clermont. Szarmach reste encore aujourd’hui le meilleur buteur de l’histoire de l’AJA.
moustache ligue 1

9. CARLOS VALDERRAMA

La moustache du colombien

Avec son épaisse chevelure blonde et sa large moustache, Carlos Valderrama fut sans doute le plus connu et le plus reconnaissable de tous les joueurs colombiens des années 1980 et 1990. Il a été un grand footballeur notamment au sein de l’équipe colombienne mais aussi lorsqu’il portait le maillot du Montpellier Hérault Sport Club avec lequel il a gagné la Coupe de France en 1990.
Moustache football français

10. GUY LACOMBE

La moustache de l'Aveyronnais

Plus célèbre pour sa carrière d’entraîneur que celle de joueur, Guy Lacombe reste un grand ambassadeur de la moustache en France. Bien dense et bien brune, sa moustache a marqué les années 90 et 2000 du championnat de France, aussi bien sur les bancs de Cannes, Toulouse, Guingamp, Sochaux, Paris, Rennes ou encore Monaco. Il vivra à Guingamp ses meilleures années, réussissant à chaque fois le miracle du maintien, avec assez peu de moyen. À Sochaux, il remporte la Coupe de La Ligue et termine deux fois 5ème du championnat.

moustache du foot

11. FRÉDÉRIC THIRIEZ

La moustache de l'avocat

Certainement la moustache la plus destestée du championnat de France mais la plus médiatisée des années 2000 et 2010. Président de la Ligue de Football Professionnel de 2002 à 2016, Frédéric Thiriez a marqué le football français par ses actions répressives à l’égard des supporters mais aussi pour avoir été un grand partisan de l’utilisation des nouvelles technologies dans l’arbitrage. La France est d’ailleurs le premier pays à avoir utilisé le système d’oreillettes en 2003. Thiriez a aussi créé la coupe de la Ligue et permis une forte augmentation des droits TV. Il a aussi toujours été opposé à ce que le 5 mai soit un jour sans football en France. 

moustache ligue 1

BONUS: FRANÇOIS PERRIN

La moustache Dewaere dans le film Coup de tête

Dans la petite ville de Trincamp, François Perrin (joué par Patrick Dewaere) est exclu de son équipe de football, renvoyé de l’usine où il travaillait et emprisonné pour un viol qu’il n’a pas commis. Amnistié et recruté pour participer à un match important, il marque le but vainqueur, devenant d’un seul coup un héros adulé et admiré. Mais sa moustache et lui n’ont rien oublié de son passé et François Perrin va en profiter pour préparer sa vengeance. Coup de Tête est l’un des meilleurs films de football si ce n’est le meilleur, avec un Patrick Dewaere éblouissant de talent.

moustache ligue 1

On a oublié des belles moustaches du football français ? N’hésitez pas à commenter cet article pour qu’on rectifie le tir et perfectionne la sélection.

Retour

3 commentaires sur “Les plus belles moustaches du football français

  1. BEAUNE CHRISTIAN dit :

    Les articles et commentaires sont géniaux, du travail de journaliste professionnel, félicitations.

  2. Bonnefoy dit :

    Et la belle moustache de Szarmach notre beau polonais ?
    Sinon j’adore…

    1. Trincamp dit :

      Mais bien sûr, quel oubli. On l’ajoute dans la journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.